DESTRUCTEUR đź’Ą VoilĂ  le mot que je retiens pour qualifier le roman de Sylvia Rozelier.

Aussitôt qu’elle le rencontre, le piège se referme. Il est beau, plus âgé, charismatique. Il habite dans le Sud, elle Paris. L’impossibilité de leur relation l’attire. C’est une petite parenthèse dans sa vie. Une envie liée aux circonstances de son quotidien. Adam, son compagnon, a peur de s’engager. Leur relation est terne, tourne en rond. Cet homme qu’elle désire tombe à point nommé.

Il l’appelle Douce. Elle l’appelle le loup. Un prédateur. Déjà dans une dimension de dévoration. Un amour fou. Un amour destructeur. Une passion/fusion/destruction. Un shoot. Un état de plénitude pendant et après une défonce. Une emprise dont elle ne peut se défaire. Quitte à oublier qui elle est et ce qu’elle est. Un amour addictif, malsain. Bien qu’elle s’en rendre compte, il lui est impossible d’arrêter. L’interdiction attire. Mais le loup n’est pas Don Juan. Pourtant, Douce le sacralise. Amour narcissique. L’emprise est telle que Douce doute d’elle, des autres. Une femme aux prises d’un loup affamé.

Elle en a conscience, IL n’est pas celui qu’IL prĂ©tend ĂŞtre. Mensonges, manipulations… Mais comment se soustraire Ă  l’amour ? L’amour, c’est quelque chose de fort, de dĂ©vastateur. Je me suis sentie mal Ă  l’aise, j’avais envie de secouer Douce, de l’aider, de lui tendre la main. Une narration aussi destructrice que les faits. Ça vous prend aux tripes et vous guide jusqu’au trĂ©fonds du narcissisme d’un homme, Ă  travers une femme. Une Ă©criture coup de poing dont vous ne ressortirez pas indemne.

J’avais tellement craint d’être victime à mon tour que je l’étais devenue plus que de raison, refusant de l’admettre et d’agir. J’étais une femme qui ne s’arrachait pas à l’homme qui l’avait meurtrie, ni n’arrivait à lui pardonner, une femme qui se complaisait dans son propre malheur, s’y installait comme y trouvant une deuxième peau, peut-être même une justification.


Informations pratiques

Auteur/e/s : Sylvia Rozelier
Date de parution : août 2018
Éditeur  : Le Passage
Genre/s / Thème/s : fiction, couple, amour destructeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s